Propulsé par le RAAMM

L’évaluation

Une évaluation complète de l’accessibilité d’un contenu Web comporte deux aspects essentiels : une évaluation fonctionnelle avec au moins un lecteur d’écran et une évaluation technique qui vient compléter le portrait.

Il est recommandé de commencer par l’évaluation fonctionnelle qui vous permettra de vous mettre un peu dans la peau de l’utilisateur en détectant divers problèmes dont l’évaluation technique viendra expliquer les causes par la suite.

Réaliser une évaluation complète d’un contenu Web exige beaucoup de temps car les vérifications automatiques, semi-automatiques et manuelles sont nombreuses. Comme ce type d’évaluation doit être réalisée par un experts qualifié, cela représente également un coût significatif. Toutefois, il suffit généralement d’un petit échantillon représentatif de pages pour arriver à un portrait fidèle d’un site Web.

Par contre, une évaluation automatique sommaire et quelques vérifications manuelles suffisent souvent à se faire une idée générale du niveau d’accessibilité.

Une intéressante étude a été publiée par la COPHAN portant sur l’évaluation technique et fonctionnelle d’une douzaine de sites québécois (publics et privés). Le rapport intitulé Accessibilité du Web : De la standardisation à l’utilisabilité, permet de toucher concrètement aux situations de handicap rencontrées par les participants ayant différentes limitations fonctionnelles. Il faut lire la section des observations ainsi que les commentaires des utilisateurs présentés en annexe.

Ce rapport fait aussi ressortir le fait que la conformité aux standards d’accessibilité ne suffit pas et que l’ergonomie joue un rôle très important dans l’expérience des utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles. Un site mal structuré avec des informations confuses et des incohérences de vocabulaire affectera encore plus durement ces personnes dont l’étude nous dit qu’elles consacrent généralement deux fois plus de remps à réaliser un scénario d’utilisation. Il va sans dire que consacrer deux fois plus de temps à rechercher une information sans la trouver ou la comprendre est probablement aussi deux fois plus frustrant pour ces  utilisateurs.